• Jessica

Guérir nos émotions

Ce week-end, je l’ai passé entourée d’une vingtaine d’autres âmes courageuses, prêtes à faire face à leurs systèmes internes. Ce week-end, j’ai vécu 3 jours intenses de constellations familiales. Je pourrais m’attarder sur les bouleversements que j’ai vécus et sur la puissance de cette approche, mais cela fera sûrement l’objet d’un prochain post. Aujourd’hui, je voudrais m’arrêter un instant sur ce que Claus Kostka, le merveilleux thérapeute qui nous a accompagnés, nous a rappelé à la fin du stage :


Nous ne pouvons pas tout guérir. Par contre, nous pouvons accepter de vivre avec ces souvenirs et émotions difficiles, sans plus leur donner de pouvoir dans notre vie.

A une époque, j’ai cherché une forme d’absolution. Je croyais qu’il était possible de tout guérir, de ne vivre que dans la Lumière et l’Amour, et surtout de ne plus souffrir. Je pense que beaucoup d’entre nous passons par une telle phase dans notre cheminement personnel. Mais en cherchant cette absolution, je m’entêtais à rejeter ce qui m’était inconfortable et sur lequel je voulais fermer les yeux. Je refusais d’accepter la Vie dans son entièreté.



La Vie est faite du jour et de la nuit, de la naissance et de la mort, de la joie et de la colère, du rire et de la tristesse, du confort et de l’inconfort, de l'ouverture et de la fermeture. Je n’ai aucune prise sur cela. Par contre, je peux choisir de l’accepter et de vivre avec. Je peux choisir de me concentrer sur ce qui est important pour moi, accepter que je ne peux pas tout gérer ou tout guérir. Et que ce qui est encore douloureux, le sera toujours un peu mais que la douleur ne m’oblige pas à y réagir.


J’ai vécu des événements traumatisants dans ma Vie. Leurs souvenirs sont parfois très lointains, presque oubliés. Et parfois, ils reviennent avec ardeur. Je peux lutter, croire que je suis faible de ne pas encore avoir réussi à tourner la page, chercher à obtenir enfin justice, vouloir à tout prix me débarrasser de la douleur ou chercher à la guérir. Alors que, bien souvent, la meilleure chose à faire est de la ressentir et de l’accepter.


Lâcher la pression. Apaiser le mental qui s’emballe. Revenir au Cœur et l’ouvrir. Ressentir. Faire preuve de bienveillance envers moi-même en me rappelant que ce que j’ai vécu m’a fait mal.


Que c’est normal d’avoir eu mal. Que c’est normal d’avoir encore mal.


Mais que cet événement a eu lieu dans le passé. Qu’il n’est plus là aujourd’hui et que je ne suis plus la même aujourd’hui. J’observe tout cela. Le passé et le présent. Cette expérience douloureuse fait partie de mon histoire, mais je choisis de vivre dans le présent – AVEC les émotions qui y sont encore attachées. Je laisse les émotions circuler en moi plutôt que de lutter contre elles.

Au final, c'est peut-être ça guérir.

20 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout