top of page
  • Photo du rédacteurJessica

Rupture familiale



Cela fait bientôt un an que je suis en rupture familiale.


Après ma sortie d’amnésie traumatique suite à des violences s*ksuelles vécues dans mon enfance, il m’est apparu clair que ma famille n’était pas un espace sécure où trouver l’écoute et la sécurité nécessaires à ma reconstruction. Ce ne sont pas de mauvaises personnes, mais leur éducation ne leur a pas permis de développer la capacité à écouter, à se remettre en question, à réparer. Au lieu de ça, leurs histoires leur ont appris à nier, à pointer du doigt, à critiquer, à blâmer, à se murer dans le silence plutôt qu’à simplement être, le cœur ouvert et accueillant. Grâce à l’IFS, j’ai compris qu’à travers ces comportements, leurs protecteurs les gardent juste en sécurité.


J’ai donc fait le choix difficile, après une médiation ratée, de mettre fin à notre relation. Non pas que je ne les aime plus. Mais parce que je ne peux pas retrouver la sécurité intérieure au milieu de personnes qui nient mon vécu, me rejettent la faute, doutent ou refusent d’écouter.


J’ai dit NON à ma famille pour dire OUI à ma sécurité intérieure et à ma vérité.

Plutôt que de continuer à attendre leur écoute, leur validation, leur soin, j’ai choisi de les accepter là où ils sont, qu’ils ne sont pas capables de m’offrir cet espace sécure. M’éloigner de mes parents m’a permis de retrouver mon Self et de m’offrir cette écoute, cette validation, et avec le travail somatique, je peux guérir de ces traumatismes et retrouver la sécurité.


Vivre l’ambiguïté est inconfortable : « je vous aime et je ne veux plus vous voir ». Entendre les commentaires est inconfortable : « mais c’est quand même ta famille ! On n’en a qu’une ! ». Briser la règle de la loyauté familiale est inconfortable. Mais cet inconfort ne vaut rien à côté de la sérénité et de la sécurité retrouvées, de l’espace qui s’est créé en moi une fois libérée de la pression que génère ma famille.


Si toi aussi tu as choisi de rompre avec ta famille, sache que : je te vois, je te crois et je peux te soutenir. Contacte-moi par e-mail pour savoir comment.

コメント


bottom of page